dimanche 3 août 2008

JMJ08 à Sydney - un retour

Bonjour. D'abord, voici les textes principaux de notre Saint Père le Pape Benoît XVI qu'il a adressés aux pèlerins à cette 23e Journée Mondiale de la Jeunesse à Sydney en Australie.

Autres liens à ses ...homélies
   et à ses ...discours 

samedi 21 juin 2008

Jours 5-6-7 - Ces derniers jours ont été un tourbillon de l'Esprit Saint...

En attendant que je puisse bloguer ces derniers jours, vous pouvez aller voir mon blog anglais, et vous pouvez aller entendre les catéchèses et témoignages remarquables de ce Congrès au site de l'Église du Québec..... Bonsoir, et que Dieu vous bénisse.

jeudi 19 juin 2008

Jour 5 - Jésus vient nous chercher au plus profond de nos craintes, nous en retire, et satisfait notre faim à même l'amour de son Père.

Quelle remarkable journée Eucharistique de Réconciliation.... Une belle journée mais qui a duré plus de 16 heures et il est maintenant passé minuit.... Nous venons de rentrer et j'ai pris une collation pour ensuite m'occuper des courriels. Maintenant je suis fatigué après notre marche de 3 heures dans une rare Procession Eucharistique - sans compter toute notre marche de la journée; alors je vais me coucher, et je bloguerai cette journée exquise le plus tôt possible..... Bonsoir, que Dieu vous bénisse.

mercredi 18 juin 2008

Jour 4 - Quel est l'état de l'auberge de mon coeur?

Un Congrès Eucharistique, tout comme une retraite, n'est pas tout simplement une question de trouver des trésors spirituels et de les ramener à la maison.... C'est vrai qu'il y a plein de trésors spirituels à découvrir, et que chacun peut nous changer, me transformer.... Mais voilà que le noeud, la clef, c'est justement la transformation que je vis ou que je rate de vivre....

Qu'est-ce qu'on fait quand on se trouve devant Jésus au Saint Sacrement? On peut dire des prières, certainement.... On peut lire la Bible.... On peut chanter et louanger le Seigneur, et il fait bon de le faire, surtout en compagnie des autres pèlerins, retraitants, congressistes.... Mais il y a plus à faire, parce que nous avons tous plus à devenir....

Aujourd'hui c'était mon tour à prendre conscience un peu plus de tout ce qu'il y a en moi. Avec les soirs tards et la fatigue accumulée que j'avais déjà avant de venir, il en fallait très peu pour que je me sente irrité. Les deux derniers matins, en raison de tout cela et de nuits trop courtes, je dus faire attendre mes passagers quelques 5 à 10 minutes. Ce matin ce sont eux qui m'ont fait attendre jusqu'à 15 minutes. C'était la revanche en quelque sorte, à mon tour de connaître une petite irritation et faire preuve de patience et gentillesse, sachant qu'il fallait à nouveau affronter la circulation dense du matin et arriver un peu en retard pour la prière du matin.

C'est alors que je me suis rappelé de l'enseignement de Catherine de Hueck Doherty, fondatrice de Madonna House Apostolate à Combermere en Ontario. Catherine fut inspirée par la Sainte Vierge Marie qui avec Saint Joseph tint maison à Nazareth et éleva Jésus, Fils de Dieu et son fils aussi. Voyant les tâches quotidiennes faites certainement avec le plus grand amour que le monde ait jamais connu par Marie, Catherine tout en contemplant fut saisie de la réalisation que Marie devait aussi prendre conscience de toutes les autres mamans autour d'elle et dans le monde, et se sentant riche d'avoir pour fils Jésus, dut offrir ses efforts par amour à Dieu pour le bien de ces contemporaines....

Catherine appelait cette contemplation jumelée de prière d'intercession spontanée le devoir du moment. Non seulement nous faisons de notre mieux pour faire ce que nous croyons être la volonté de Dieu pour nous à tout moment, mais nous le faisons avec tout l'amour dont nous pouvons faire preuve, comme si nous le fassions pour Jésus Lui-même; car Il nous en a fait part dans cette parabole du grand roi qui vient rendre son jugement: tout ce que nous faisons pour le plus petit de ses frères, nous le faisons pour Lui. En plus, nous laissons l'Esprit Saint nous faire prendre conscience de tous nos frères et toutes nos soeurs par le monde entier qui ressentent des sentiments semblables ou expérimentent des épreuves semblables, et en ce moment-là nous faisons intercession pour eux, pour elles.

C'est un geste d'amour pur que de prier pour quelqu'un qu'on ne connait même pas, mais que Dieu connait et aime.... Ça a été une journée comme ça... pour penser aux autres, tout en réalisant à quel point j'ai besoin d'être sauvé par Jésus de mon égoïsme.... C'est alors qu'après avoir prié et somnolé dans la Chapelle d'Adoration Don de Dieu, on a demandé des prêtres pouvant confesser en anglais. Je me suis présenté et en fin de compte j'ai reçu deux pénitents francophones.... Jésus m'a montré à nouveau ce qu'Il se plait de faire en moi et par moi, et par le fait même me demanda de continuer de Lui faire confiance et Le laisser me travailler....

La grâce du Congrès, de la retraite que le Seigneur veut nous donner finit toujours par devenir une affaire personnelle. C'est encore une grâce de se laisser faire entre ses mains.... Pour en lire davantage sur l'approfondissement de notre amour pour Jésus jusque dans nos relations avec les autres, et si vous pouvez lire l'anglais, je vous invite à aller voir Fr. David May dans son article intitulée: "Prayer at a Roadside Shrine."

Bonsoir, pèlerin, pèlerine de l'Absolu!

mardi 17 juin 2008

Jour 3 - Jésus veut rien de moins que notre transformation!

J'espère que vous avez pu aller voir et entendre un aperçu des conférenciers et témoins fabuleux que le Seigneur nous a servis comme à un grand banquet en ce Congrès Eucharistique International de Québec! L'expérience est intense, et suite à une année très occupée, je me sens fatigué, comme si la fatigue de toute l'année se faisait sentir.....

C'est ainsi que j'ai somnolé durant l'homélie de l'ancien secrétaire du Pape Jean Paul II, le Cardinal Stanislaw Dsiwisz. J'ai beaucoup aimé sa voix, et sa présidence de la Sainte Eucharistie. Après diner, je me suis rendu à ma voiture où j'ai pris une sieste. Ensuite j'ai prié et je me suis rendu à une conférence de fin d'après-midi en espagnol par un formateur d'évangélistes catholiques. En bref, il a très clairement démontré qu'il est impossible pour nous de faire d'autres disciples pour Jésus à moins d'être nous-mêmes ses disciples, des croyants qui se laissent former par Jésus, par sa main, comme le pain qu'Il offrit la nuit avant sa passion, comme l'argile dans les mains du potier.

Nous devons être amoureux de Jésus, être affamés de sa Parole, et de ne désirer que Lui, afin de ne pas succomber à tous les petits désirs qui en fin de compte ne sont qu'effémères.... Jésus offre de purifier les intentions de notre coeur, pour qu'il ne reste enfin que le même désir qui le conduisit à ne chercher qu'à faire la volonté de son Père.

Le suisse, Père Nicolas Buttet, fondateur de la Fraternité Eucharistein, nous a raconté plein de témoignages de jeunes qui ont connut une restoration remarquable aux pieds de Jésus dans le Saint Sacrement au Tabernacle. Comme un petit enfant lui dit, "Si on n'aime pas Jésus, on connait Dieu de travers." Il n'est pas possible de connaître Dieu sans l'aimer. Ce n'est que par l'amour qu'il est possible de vraiment connaître Dieu.

Jésus dans l'Hostie est nu comme Il était dans la crèche à sa naissance. Dans l'adoration eucharistique, Jésus nous reconstitut dans la foi, l'espérance, et la charité. Comme cette fille suicidaire qui décida de veiller devant Jésus au Tabernacle pendant neuf nuits. Elle n'avait aucun autre recours et était désespérée. Peu à peu, nuit après nuit, elle présentait ses plaies à Jésus, et Lui les pansait et la Vierge Marie la berçait, voilà l'impression qu'elle eût de ces veillées. À la fin, elle fut entièrement restaurée et elle bondit de ses ténèbres comme on bondit d'un tremplin.

Jésus nous offre la transfiguration dans l'amour de Dieu pour nous sauver de la défiguration de la vie de consommation. Voilà un nouveau signe des temps que Jésus accomplit: plein de jeunes souffrant un mal d'aimer et de vivre qui viennent à Jésus là où on fait l'adoration, et ils s'y mettent eux aussi pour découvrir que Jésus est vraiment là, les aimant, les guérissant. Il ne suffit pas de croire dans notre pensée en Jésus présent réellement dans le Saint Sacrement, il faut y aller Le rencontrer....

Vous pouvez lire davantage de mes impressions à mon blog anglais.....

lundi 16 juin 2008

Jour no. 2 - La grâce d'un Congres Eucharistique c'est vraiment la rencontre de la Sainte Eucharistie, c'est-a-dire de Jésus Christ en Personne!

La surprise du Congrès jusqu'à ce jour pour moi fut la découverte aujourd'hui que Jésus m'attendait.... Il n'y a pas de doute que tout est beau à ces congrès internationaux... vous n'avez qu'à voir un aperçu à la télé cette semaine. Ne perdez pas l'occasion de suivre un des principaux événements publics du Congrès.... Même à distance, le Seigneur se fera un plaisir de vous surprendre....

J'ai participé à tout ce matin: prière du matin, catéchèse majeure de l'Archevêque de Washington sur Jésus Eucharistie et le sens de ce qu'Il a fait et comment Il continue toujours de le faire en nous aujourd'hui.... suivi d'un témoignage par Jean Vanier.... Il est désolé et nous fait réaliser à quel point nous le sommes aussi que notre monde si compététif ne se rend pas compte des divisions que nous créons entre nous et les pauvres.

Pourtant, Jésus est venu offrir de combler nos manques d'être aimés et à aimer.... Toujours, nous avons plus ou moins besoin qu'une autre personne s'intéresse à nous afin de aider à nous faire valoir à nos propres yeux.... Nous avons tous besoin de la présence réelle d'une autre personne qui s'intéresse à moi. Étant désormais aimés de Jésus, Il veut nous rendre comme Lui avec la force de son amour pour nous, pour moi, me rendant capable et engagé de me rendre présent à une autre personne, à d'autres, afin d'être pour eux une présence réelle qui dit, "Allô. Je veux être ton ami. Je m'engage à être là pour toi."

La Messe du Cardinal Ouellet fut belle et touchante, même s'il n'y avait qu'une trentaine des 250 voix (pas 400 comme j'ai écrit hier) et qu'une douzaine environ de musiciens, mais quelle beauté encore.... Cette fois, on m'a emmené tenir un calice afin que des prêtres reçoivent le Seigneur après L'avoir distribué à nos frères et soeurs du Congrès.

En après-midi, j'ai parcouru les expositions, puis me sentant fatigué, je suis allé me reposer dans une des chapelles d'adoration. Je me suis rapidement endormi dans mon banc, mais peu à peu, priant et demeurant présent à Jésus Hostie, je me suis aperçu d'un regain de vitalité en moi, et la réalisation de mon besoin de me confesser. Alors je suis allé me joindre à un douzaine d'autres pénitents.... Ce fut une belle expérience, comme toujours, et cette fois le prêtre de L'Émmanuel, une communauté nouvelle, partagea une belle expérience qu'il fit avec des jeunes en excursion dans une forêt.

S'étant arrêtés pour adorer Jésus, il leur demanda s'ils entendaient la sève couler dans les arbres en éclosion de printemps. Non firent-ils. Ils ne la voyaient pas non plus. Eh bien, fit-il, il en est de même de Jésus. Il est la vigne et nous en sommes les sarments. Nous n'entendons ni voyons la sève divine qui coule de Jésus en nous. Pourtant, nous en ressentons les nouvelles pousses... Il fait couler en nous l'amour qu'Il vit avec son Père dans le Saint Esprit....

Jésus m'attendait donc, en ce Congrès Eucharistique, là où je m'en attendais le moins.... Il aime souvent nous surprendre ainsi... Je pense qu'en quelque sorte Jésus est un grand romantique, mais Il est un Bien-Aimé dont le pas est sure et la parole juste, l'amour est fidèle et la main ferme avec notre faiblesse de pécheur...

Loué soit-Tu Seigneur! Que Tu est beau et grand! Jésus, j'ai confiance en Toi. Montre ta miséricorde à tous ceux qui sont perdus ou qui ne Te connaissent pas encore vraiment ou assez personnellement. Viens Seigneur Jésus....

Essayez de capter au moins quelques images, quelques scènes des catéchèses et des liturgies ici au Congrès.... Que le Seigneur vous bénisse vous et votre famille....

Voyez quelques autres liens sur le sujet de Jésus Eucharistie.

dimanche 15 juin 2008

LE 49e CONGRÈS INTERNATIONAL EST LANCÉE!!!!!

Notre délégation de la Paroisse S. Luc s'est bien rendu et à temps pour le grand départ de cet événement d'envergure internationale. Nuageux et frisquet mais au moins il n'a plut qu'en voiture et une fois arrivés nous étions à sec. Je rapidement enfilé mon complet noir sacerdotal et ma chemise à manches longues....

Très rapidement nous avons pu être accrédités et avons réglé notre hébergement... Chaque délégué a reçu un sac avec tout le nécessaire.... y compris notre carte d'identité qui nous donne accès même au transport en commun. Nos livrets de participation nous entrainent aussitôt dans le mouvement, et après être passé par le casse-croûte nous avons suivi les filées de gens se rendant au Colisée pour les cérémonies d'ouverture...

Discours formels d'ouverture et de bienvenue, paroles signifiantes soulignant et rappelant le rôle primordial des pionniers et missionnaires qui ont commencé et la colonisation et l'évangélisation de l'Amérique du Nord.... Ensuite le spectacle commença... son et lumières, marionettes géantes représentant les missionnaires, premiers évêques, fondatrices de communautés religieuses, saintes et bienheureux du Québec...

Que de belles mélodies de l'orchestre symphonique... et de magnifiques chants du choeur de 400 voix... et la dignité des dames de la gestuelle... une belle douzaine ou plus... quelle grâce... quelle dévotion.... quelle beauté.... les processions... les ornements.... la discipline, la dignité, la ferveur des participants autour et dans ce sanctuaire circulaire au centre de la surface qu'on glace pour le hockey.... Le tout fut aussi beaux que le meilleur des spectacles aux Jeux Olympiques... avec par surcroit toute la beauté et signification de notre foi en Jésus le Christ, Sauveur et Seigneur, le Don de Dieu pour la vie du monde!

Je me suis retrouvé en train de donner la Sainte Communion aux délégués et participants, vieux et jeunes.... quelle foi, quelle dévotion, quel amour du Seigneur! Même si on nous envoya avant que nous puissions communier nous-mêmes, ma communion fut de tenir le Seigneur et de Le donner à ceux et celles qu'Il aime....

Qu'elle était belle la jeune femme qui me serva d'hôtesse pour me conduire à ma station... Je suis persuadé qu'il n'y a aucun être humain plus beau, aucune personne humaine plus belle que celle qui aime le Seigneur parce qu'elle se sait aimée de Lui!

La finale et le comble de notre joie fut le moment d'exposition et d'adoration à la fin de la Messe.... temps de silence et de chant nous permettant d'exprimer au Seigneur notre adoration, notre affection, notre action de grâce... Il fut mis en montre moyennant une Hostie d'au moins 18 pouces de diametre dans un ostensoir fait en bois d'au moins 5 pieds de large et aussi haut...

Le moment venu d'accompagner Jésus Hostie à sa chapelle d'adoration pour la durée du Congrès la foule s'est mise à acclamer son Seigneur et son Bien Aimé... applaudissements, cris de joie, chants et louange... quel spectacle... Jésus Super Star, le Vrai Modèle de l'humanité, venu sauver toute personne qui ose croire en Lui et Lui faire confiance.... Quelle conviction de l'assemblée... et quelle dévotion spontanée partout où on conduisait Jésus Hostie d'abord hors du stade puis ensuite vers sa chapelle d'adoration...

Vous voilà unis à nous par le moyen de la télé cette semaine, mais encore mieux, par la communion dans la prière et l'adoration où que vous vous trouviez.... Pour ma part je vous écris de la Paroisse St. Jean Chrysostome sur la rive sud de Québec. L'abbé Gilles